Vidéo Raimiti

&nbrsp;

lundi 18 juillet 2016, 16h03.
Quel bonheur : depuis hier soir, me revoilà à la maison.
Je n’aurai jamais cru que ça pouvait être si bon, de rentrer sur le motu du bout du monde, loin de tout.
Samedi, avant de partir, je suis passé faire des photos dans le jardin du copain Charles. Non, seulement j’ai pu faire plein d’images mais, je suis reparti de chez lui avec 2 cartons remplis de boutures d’orchidées. Orchidées qui sont maintenant, toutes installées dans les arbres qui bordent le restaurant. Si ça veut bien prendre et pousser, ça risque vraiment d’être plus que beau, lorsqu’elles seront en fleurs.
J’ai aussi réussi à passer 2 pots de persil racinés, qui sont maintenant en terre. Je vais devenir un pro de la contrebande végétale !
Matinée avec les fleurs, après-midi avec la dernière couche de résine sur le 60 CV. Je devrai pouvoir retourner la coque demain, pour commencer l’intérieur !
La météo est bonne, même si le vent d’Est souffle un peu fort. En attendant, le ciel est d’un bleu limpide et, c’est ce qu’il faut pour continuer notre bricolage en plein air.
Toute l’équipe se porte bien, le moral semble être au top, les visiteurs du moment sont heureux ; que demander de plus.
Diana, la mère supérieure du couvent de St Hilaire a momentanément délaissé ses sœurs, pour m’accompagner et passer un moment avec nous. Depuis ce matin, la machine à coudre est de nouveau en service. Elle refait les rideaux des faré Tua, d’un bleu roi, qui seront plus en harmonie avec la couleur des faux plafonds. Je vais pouvoir remiser mes autres rideaux pleins de poissons, qui parfois donnaient un peu le mal de mer.
Pour le reste, RAS, tout baigne. Je n’arrête pas de me dire que c’est trop bon de retrouver le motu, ses âmes, ses animaux et ce sentiment de bien-être, presque enivrant.

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2017 Fakarava - pension RAIMITI. Alle Rechte vorbehalten.
Joomla! ist freie, unter der GNU/GPL-Lizenz veröffentlichte Software.