Vidéo Raimiti

&nbrsp;

mardi 26 juillet 2016, 5h30 (le matin).
Non, je ne suis pas tombé du lit ou j’aurai bien aimé jouer les prolongations mais, le seul partant du jour ayant un vol bien matinal, il a fallu se lever avant le soleil !
A même pas 6 heures du mat, l’usine Raimiti tourne plein pots. Heiarii glisse sur le lagon direction le village. Yves l’électricien termine son café. Les filles (Diana, Elvina et Chanel) se préparent pour la pose des nouveaux rideaux des 4 faré Tua.
Harrys refait le plein d’eau potable et doit encore, nourrir poules et canards, vider les poubelles, faire manger les cochons, tenter de repérer le « Terminator porcin » en cavale, avant de nous rejoindre sur le chantier naval.
Junior est déjà en train de prendre des mesures sur le nouveau kau. A la hâte, il m’a fabriqué hier, un barrage anti cochon interdisant de pénétrer dans mon faapu, sans y être invité. C’est efficace, pas de dégâts ce matin !
La météo du jour s’annonce assez belle. Je vais surement pouvoir finir le 60 cv. Il me reste à passer une couche de primer (ce matin), et 2 couches d’antifouling (cet après-midi). Après une dernière nuit passée au sec, le kau devrait pouvoir retrouver le lagon, demain matin !
8h49, la couche de primer est passée, il n’y a plus qu’à attendre que ça sèche !
16h30, je viens de passer la seconde couche d’antifouling. Le kau va pouvoir retourner à l’eau, d’ici peu.
mercredi 27 juillet 2016, 8h13.
Nouvelle superbe journée qui s’annonce. Ciel bleu et légère brise d’Est, les signes du beau temps.

Après une journée de galères, Yves a réussi à faire fonctionner le second groupe. Les connections de l’alternateur étaient toutes bouffées par du vert de gris. Bien que le groupe soit protégé et capoté, l’air salin a réussi à faire bien des dégâts là où l’entretien normal n’est pas faisable. Il a fallu faire un saut chez Camille, lui emprunter son fer à souder, faire des bidouillages ici et là pour au final : entendre le groupe repartir de son « ronron » rassurant.
Bien sûr, cela n’est qu’un dépannage. Yves qui rentre en ville tout à l’heure, va devoir trouver au plus vite, un nouvel alternateur.
Me voilà un peu plus rassuré pour la production « d’énergie » des semaines à venir. Etant au cœur de l’hiver austral, la production par le solaire n’est pas optimale, ni fiable. Ça coupe pour un oui ou pour un non, raison pour lesquelles nous devons pouvoir compter sur les groupes.
D’ici la fin de la semaine, Raimiti sera plus ou moins complet de visiteurs, cela restera bien chargé jusqu’à fin septembre. La saison migratoire des touristes est bien là !
Diana en a presque fini avec la pose des nouveaux rideaux des faré Tua. Dans la foulée, elle a aussi fait de nouveaux dessus de lit avec des « chemins de lits », comme cela se fait pour les tables. Original, sympa et facile à poser, tout cela donne un air de neuf et de recherche du détail, pour mieux « coconner » les occupants.
11h, ça y est le 60 CV flotte à nouveau sur le lagon. Les derniers travaux seront faits directement sur l’eau, et j’espère bien pouvoir m’y mettre dès cet après-midi.
17h40, fin de journée avec un coucher de soleil……. 100% carte postale.

J’ai bien avancé sur le 60, je commence à pouvoir me dire et espérer que, ce sera bientôt fini avec ce kau.
L’électricien parti, Junior est vite retourné sur son Kau, resté en stand-by depuis 2 jours.
Des peintures pour Harrys, du mastic pour Marama, encore de la couture pour Diana, toujours du nettoyage pour Chanel, du ratissage pour Elvina, une longue sieste pour les visiteurs, personne n’a chaumé.
Les orchidées arrosées, le nouveau persil semé aussi, c’est le moment où tout se calme sur le motu. Où chacun profite à sa façon du jour qui s’éteint, alors que les fleurs de Kahaia s’ouvrent, pour libérer leur parfum ou je m’englue avec délice.

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2017 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public