Vidéo Raimiti

&nbrsp;

mardi 16 août 2016, 16h11.
Pas de nouvelles, bonnes nouvelles.
Les nôtres ne sont pas mauvaises sauf que, nous sommes pour le moins occupés avec tous ces visiteurs. La gazette s’en retrouve "grave" négligée.
Pas le temps de faire grand-chose de plus, sinon d’assurer le quotidien, tenter de répondre aux demandes des uns et des autres, sillonner le lagon du Sud au Nord avec 1 ou 2 kau, faire les ménages, préparer à manger, balader les gens et accessoirement, réparer le surpresseur et le radiateur du groupe qui n’ont rien trouvés de mieux que de tomber en panne.
Pour finir de simplifier les choses, le Cobia qui devait venir « livrer » sa marchandise tant attendue est reparti à Tahiti, sans rien livrer. Une avarie l’a obligé à faire demi-tour avec le carburant, la bière, le vin, l’alimentaire, la bouffe des canards, le papier WC et bien d’autres.............tout est reparti en ville, Top super !!!!
Mais bon, il en faut plus pour nous abattre, même si, le comique de certaines situations nous échappe parfois.
En attendant, le rythme bien soutenu durera jusqu’à la fin du mois. Pour le moment, chacun arrive à assumer même si, certains soirs, nous sommes sur les genoux.
Vu les réservations qui s’étalent généreusement jusqu’à mi-octobre, je me suis exceptionnellement dispensé du prochain salon du tourisme tout début septembre. Je préfère rester chez moi, plutôt que d’aller faire le « marchand de tapis », en ville. Ça, c’est la bonne nouvelle qui me soulage de faire une chose, qui ne me passionne pas vraiment.
Bien évidemment, tous nos travaux sont à l’arrêt complet. Mais j’ai tout de même réussi à finir le 60 cv qui a pu reprendre du service. Il brille comme un camion tout neuf. Je ne vais pas résister à faire quelques photos.
Il est temps de lâcher la Gazette, le devoir m’appelle.

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2017 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public