Vidéo Raimiti

&nbrsp;

samedi 3 septembre 2016, 7h54.
Après avoir passé quelques jours chez les « civilisés » de Papeete, me revoilà depuis hier soir, sur le tas de corail.
Mais que c’est bon, de retrouver le calme, les bruits de la nature, des gens qui semblent équilibrés, heureux de vivre, sans oublier la quiétude de mon fare de Tua.
Ce matin, reprise de mes bonnes et moins bonnes habitudes. Les 3 chiens ne me lâchent pas des yeux, au cas où il me reprendrait l’envie de partir. Ils montent la garde devant l’entrée du bureau.
Au restau, c’est la chatte sauvage qui n’est plus sauvage du tout, qui a pris possession de la salle. Elle est devenue très protectrice de son territoire, même les chiens doivent faire un détour devant la porte du restau. Par contre, elle laisse passer les lapins avec une totale indifférence.
Chanel s’est bien occupé de mes plantes, aucune ne manque à l’appel, même si la chasse aux Bernard l’Hermite reste d’actu, chaque soir.
9h53, vu de mon siège et par la fenêtre du bureau, 2 souffles de baleines qui sont venus blanchir le bleu du lagon. Là, juste devant Raimiti, un male ardent et une femelle moins pressée viennent de passer. Des souffles, des queues qui battent la surface du lagon, cette fois c’est sur : elles sont là.
Pour le moment, inutile d’essayer de les suivre. Elles paraissent assez nerveuses. Si personne ne vient les embêter, elles vont rester dans le coin et arrivera le moment magique où elles se reposeront. C’est là, que nous les humains, pourront aller nager à leur côté. Vu le nombre de paires d’yeux surveillant le lagon, nous ne pourrons pas les rater.

lundi 5 septembre 2016, 9h27.
Impossible d’arriver à faire une page de Gazette, il y a trop d’autres choses à faire et en route.
Hier, journée sortie trimaran avec les visiteurs du moment. Longer le récif d’Hirifa jusqu’à Tetamanu, snorkling dans la passe, BBQ aux sables roses, baignade puis, retour à la maison avec un vent de Sud-Est, limite désagréable.
Depuis une dizaine de jours, ce vent souffle avec une force continue. Ce qui rend toutes les sorties lagon assez « limitées ». Les transferts au village sont aussi assez « secouants », mais bon, il n’y a pas le choix.
2 autres baleines sont passées hier, mais cette fois, coté Tua. Même si elles étaient tout près du récif, impossible de se mettre à l’eau, vu l’état de la houle cassante, due au vent. Nous avons eu droit à toute une série de sauts majestueux.
Au programme de ce matin, c’est Hirifa les Bains. Cela me laisse un peu de temps pour le bureau, et reprendre cette Gazette, tenue…… en pointillée.
Harrys et Marama sont sur le point de partir avec les fusils harpons, il est « urgemment » temps de refaire le stock de poissons.
Junior continue de bosser sur le kau, dès qu’il a un moment de libre.
Au programme du jour, d’autres arrivées et des départs……..ça n’arrête pas !
Voilà pour l’essentiel de nos nouvelles. Impossible d’en faire plus pour ce jour. Je retourne à mes « occupations ».

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2017 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public