Vidéo Raimiti

&nbrsp;

jeudi 15 septembre 2016, 9h.
Même si ce n’est pas dans les habitudes de la Gazette, voilà ci-dessous une blague reçue ce matin. Je trouve qu’au-delà de la blague, elle dépeint tellement bien l’état d’esprit de notre monde du moment, qu’il fallait la partager avec vous.
Un vieux corse aimerait bien planter des pommes de terre dans son jardin, mais il est seul et trop faible. La semaine dernière il a fait de l'initiation à l'informatique. Il sait maintenant envoyer un courriel. L'idée lui vient alors d'écrire à son fils, qui est incarcéré aux Baumettes, pour lui faire part de son problème.
Cher Doumé,
Je suis très triste car je ne peux pas planter des pommes de terre dans mon jardin.
Si tu étais ici avec moi, tu pourrais m'aider à retourner la terre.
Ton père, Pascal, qui t'aime.
Le lendemain, le vieil homme reçoit une réponse courriel :
Cher Père,
Ne touche surtout pas au jardin!
J'ai enterré des choses que je récupèrerai à ma sortie de prison.
Ton fils qui t'aime, Doumé
A 6 heures du matin débarquent chez le vieillard :
- le G.I.G.N., les R.G., la D.N.A.T. (Division Nationale Antiterroriste)
- 4 tractopelles et même TF1, France 2, France 3, CNN, TV Polynésie, ....
Ils fouillent tout le jardin et ne trouvent rien. Le soir, le vieil homme reçoit un nouveau courriel de son fils :
Cher Père,
Je pense que la terre du jardin est maintenant retournée et que tu peux planter tes pommes de terre. Je ne pouvais pas faire mieux.
Ton fils qui t'aime
A 16 heures, toujours le 15 septembre.
Partis ce matin à 10h, avec la pirogue trimaran, nous voilà de retour à Raimiti.
Nous avons poussé jusqu’à Tetamanu pour l’inévitable snorkling. Ensuite, impossible de stationner à la passe comme prévu, le vent était tel qu’il a fallu rebrousser chemin pour s’abriter derrière un motu manu.
C’est à l’abri du vent (relatif) que nous avons pu luncher, sans que toute la salade ne s’envole des assiettes. Mais bon, nous y sommes arrivés. Ensuite, une belle barre noire nuageuse, prometteuse d’une grosse averse est montée de l’Est. J’ai donc décidé de « tailler » la route, pour l’abri d’Hirifa. Finalement, il n’est presque rien tombé. La pluie est partie vers le Nord et, le soleil radieux a accompagné la baignade aux bancs de sables d’Hirifa.
Ce soir, retour du réseau internet via Sané. Voilà presque 10 jours que rien ne fonctionnait.
A un autre jour...

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2017 Fakarava - pension RAIMITI. Alle Rechte vorbehalten.
Joomla! ist freie, unter der GNU/GPL-Lizenz veröffentlichte Software.