Vidéo Raimiti

&nbrsp;

Samedi 1 octobre 2016.
Pas de Gazette depuis plusieurs jours. Accomplir notre quotidien était largement suffisant pour empêcher un minimum de temps libre.
Encore 4 ou 5 jours à tenir et tout va être plus simple. D’une presque vingtaine de visiteurs, Raimiti va retrouver une cadence plus calme et « gérable ».
Avoir en presque permanence une vingtaine de personnes sur le motu, est un vrai défi au bon sens !
Entre les arrivées, les départs, les retards, les gens compliqués, les allergiques, les faux allergiques, ceux qui n’aiment pas ci, ou pas ça, les vrais et les faux amoureux de la nature, les gens que l’on s’empresse d’oublier et ceux qui nous marquent à jamais, certaines de nos journées demandent un sérieux « débriefing », pour suffisamment positiver le lendemain.
Mais bon, on y arrive et l’équipe tient le coup, même si, la locomotive (moi) a parfois du mal à tirer les wagons, dans les montées trop pentues.
La locomotive (toujours moi) ayant besoin d’une révision sérieuse, elle va être mise en arrêt pour 1 mois complet, à compter du 20 octobre. La Gazette sera mise aussi au point mort pour cette période de repos, de calme et de remise en forme. La reprise normale de la Gazette se fera vers le 20 novembre, lorsque la vieille locomotive reboustée, reprendra du service.
En attendant, c’est Junior qui va prendre momentanément les commandes du navire Raimiti.
Nous voilà déjà en octobre, il y a 12 mois était édité en France, un témoignage dont le titre est FORCE 12. Il aura fallu 12 mois pour que ce Force 12 tant attendu, arrive jusqu’à Raimiti. En fait, je suis comblé qu’il ait fallu tout ce temps, car le bonheur que procure la lecture de Force 12 est totalement proportionnel à l’attente de le recevoir.
OK, j’en ai trop dit ou pas assez !
Sachez que c’est Nomade qui se raconte, se met à nu dans ses émotions les plus cachées, se questionne, se révolte, s’emplit d’espoir, se vide de larmes, dans un voyage à travers 12 iles de notre planète.
J’ai eu le bonheur de rencontrer Nomade et sa famille, alors qu’ils découvraient Fakarava en 2011.
Ce voyage était celui que leur fille n’a pas pu faire, emportée brutalement dans le début de sa jeune vie d’adulte, par un de ces cancers invincibles. Nomade et sa famille ont fait à sa place et pour elle, ce voyage de l’après.
Ce témoignage est juste bouleversant. Au-delà des mots choisis avec soin et d’une belle écriture, il ne doit pas se lire avec les yeux, mais avec le cœur. Avec cette lecture intérieure, les couleurs, les odeurs, la joie, l’amour et l’espoir transpirent suffisamment de ce bouquin, pour faire déborder le lagon.
Mais que c’est bon d’avaler un tel médicament même si, je n’ai respecté en rien la notice d’emploi qui recommande une lecture homéopathique.
J’avais commandé quelques dizaines d’exemplaires de Force 12, avec l’idée de les mettre en vente dans ma caverne d’Ali baba. Ayant parfois la visite de personnes « hors normes » sur notre motu, j’étais convaincu que cette lecture pourrait en intéresser plus d’un.
Après avoir ingéré le contenu de cette potion d’amour, il m’est apparu impossible de vendre ou d’échanger ce livre contre des francs sonnants et trébuchants. Il ne peut que se donner, se transmettre, pour permettre à d’autres personnes réceptives et aimantes de profiter des bienfaits du contenu et, de les transmettre à leur tour.
Si un jour, je vous offre Force 12, c’est que même sans vous connaitre, j’ai déjà beaucoup d’estime pour vous.
Pardon à Nomade de ne pas t’avoir envoyé un mail en direct pour te dire que le colis est arrivé hier.
Il arrive parfois dans la vie de telles belles choses, qu’elles doivent être partagées par le plus grand nombre. Même s’il y en a que 2 ou 3 qui comprennent, ce n’est pas grave !
J’ai passé une bonne partie de la nuit, sur ma terrasse à Tua, face au large, cloué sous quelques milliers d’étoiles pour te suivre dans ton invitation au voyage. A la dernière page, l’odeur du collier de Tipaniers (voir photo du livre), flottant sur le lagon d’Otukaina était plus que perceptible, envoutant et s’élevant vers les étoiles.
Pour les autres : ne cherchez pas ce bouquin dans le commerce, il n’y est pas.
A d’ici pas longtemps, c’est sûr, puisque notre rythme va bientôt se calmer…

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2017 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public