Vidéo Raimiti

&nbrsp;

mercredi 23 novembre 2016, 17h14.
Ça y est, c’est le retour sur le tas de corail. J’espère que tout le monde est bien reposé de ne pas avoir eu à me lire pendant un mois.
De mon côté, j’ai repris assez de forces pour faire de « longues » Gazettes qui vont vous épuiser et raconter notre quotidien parfois répétitif, les surprises de la météo, les galères des moteurs qui fonctionnent ou pas, les visiteurs agréables et charmants et d’autres, qui auraient mieux fait d’avoir la bonne idée d’aller ailleurs.
Et puis, il y a nos paysages, les couleurs parfois incroyables, les odeurs entêtantes, le lagon, les nuits où le ciel est en folie, l’équipe de jeunes qui me booste, Junior : pilier incontournable et indispensable (même si personne ne l’est) de Raimiti.
Tout cela sans faire fi des chiens, des lapins, des chats, des cochons, des poules et des canards qui se portent à merveille.
Côté végétal, mes orchidées, piments, persil, bromelia et bien d’autres se développent avec ardeur et même parfois, de façon anarchique.
Finalement, personne n’a souffert de mon absence……….j’aurai pu partir plus longtemps !
Bien sûr, il y a eu quelques soucis avec 3 jours de tempête où le lagon était impraticable avec des transferts à faire. Une amarre d’un « kau » qui a cassé dans la nuit avec la tempête qui a emporté le bateau à la dérive. Chance pour nous, il est allé s’échouer dans une petite crique de gravier, évitant de justesse des pâtés de corail qui auraient été mortels pour la coque. Il y a eu aussi, un treuil qui a rendu l’âme alors que nous l’utilisons au quotidien. Bref, toutes ces petites ou grandes choses qui nous recadrent, et nous rappellent à quel point l’humilité est de rigueur pour bien vivre dans un coin comme le nôtre.
Finalement, le plus pénible pour l’équipe a été de devoir affronter l’exigence débordante de certains visiteurs, totalement à côté de la plaque ! Je trouve cela rassurant de réaliser que l’équipe aussi, préfère affronter une météo pourrie avec des conditions plus que difficiles, que de faire face aux demandes de civilisés…. soit disant en vacances ! Heureusement, il y a eu bien peu de ces personnes mais, suffisamment pour marquer les esprits de tous. Et comme je n’étais pas là, il a bien fallu faire sans !
Sinon, quel « pied » que d’être de retour et de se sentir à la maison. Alors que je rédige cette première page de Gazette, mon copain le « moo » (margouillat) qui habite habituellement sous le bureau, est ressorti mais, sur le bureau pour me tenir compagnie. En fait, la lumière de l’écran de l’ordi attirant toujours quelques insectes volant, il se place juste à côté du clavier jusqu’au moment où il arrive à un choper un. Parfois, il lui arrive de traverser le clavier à toute vitesse si une proie plus intéressante se trouve de l’autre côté. Cela a parfois des conséquences désastreuses sur le travail en route qui n’est pas enregistré, mais bon, ainsi va la vie aux Tuamotu. Pour vous dire à quel point je suis grave, il m’arrive parfois de totalement arrêter le travail en court pour participer à ses chasses, épier le plus gros moustique, le tuer sans l’éclater, arriver à bien le positionner entre 2 doigts et au final, attendre plusieurs minutes que monsieur Moo vienne le gober d’entre mes doigts.
Je craignais que Junior ne lui fasse la peau pendant mon absence, mais non, mon copain Moo est toujours là, fidèle au rendez-vous.
Ce soir, il n’y a aucun visiteur. L’équipe est de repos. Les choses sérieuses reprendront demain.
La météo du moment est juste Superbe. Beau ciel bleu, petit vent d’Est qui rafraichi le motu, magnifique coucher de soleil, ça sent trop bon les Tuamotu !
Fin de cette page de reprise, il me faut encore attraper 1 ou 2 trucs volant pour mon pote. La suite sera pour demain…

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2017 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public