Vidéo Raimiti

&nbrsp;

vendredi 3 mars 2017, 13h39.
Plus de 8 jours sans donner de nouvelles mais aussi, 8 jours de travail intensif à refaire, reconstruire, nettoyer, couper, débarrasser, peindre, et j’en passe. Plus de 8 jours aussi sans la moindre connexion internet.
La première ligne passant par le relais de Tetamanu a été modifiée sans le moindre préavis de la poste. Nous sommes passés de la 2G à la 3G, ce qui est bien mais, qui a rendu tous nos modems obsolètes et inutilisables.
Bien évidemment, le matériel de remplacement ne pouvant s’acheter qu’en ville, cela a demandé un certain délai.
La seconde ligne, celle privée passant via Sané a tout simplement été foudroyée à la fin de la tempête. Là aussi, il faut attendre que les nouvelles fournitures puissent arriver sur notre atoll.
Depuis hier soir, un semblant de ligne magouillé par Sané et Mathieu, nous relie à nouveau au reste du monde. Pour le reste, nous devrions recevoir nos nouveaux équipements d’ici 2 à 3 jours.
Raimiti retrouve son look normal. Les faré Tua sont à nouveau opérationnels et d’ici demain, ceux du lagon seront terminés.
Une grosse partie de l’équipe bosse sur le ponton et les portiques des kau. Une fois cette opération terminée, nous pourrons souffler un peu.
Viendra pour finir, le remontage de la toiture de la pirogue. Mais pour cela, je vais devoir aller acheter du bois !
Impossible de faire ce travail avec mon stock sur place, qui a été bien entamé et a bien diminué depuis « la reconstruction ».
Pas mal de dégâts aussi chez Sané où tous bossent à la reconstruction. Le pire étant surement pour Manihi de Motu Aito, où la houle a élevé un barrage de corail devant son motu, lui fermant et barrant totalement l’accès par bateau, à son quai. Enlever ces quelques centaines de tonnes de gravier à la pelle et à la brouette, parait titanesque et, malgré les 5 ou 6 gars qu’il a recruté pour faire un passage, il envisage de faire venir un tractopelle pour y arriver. Si le boulot devait être fait à la main, Manihi l’estime entre 2 et 3 mois, même avec son équipe de colosses Paumotu.
En attendant, il est totalement coincé chez lui, où aucun bateau ne peut entrer ou sortir !
Depuis 2 jours, Raimiti a retrouvé sa raison d’être, avec de nouveaux visiteurs.
Le beau temps est lui aussi revenu, mais il fait tellement chaud !
34,2° affichait le thermomètre à 9 heures ce matin, alors qu’il est à l’ombre dans mon bureau, où un semblant d’air circule. Je ne serai pas surpris qu’un autre phénomène météo ne nous affecte d’ici peu. L’évaporation de l’océan doit être gigantesque et, il faudra bien que ça retombe………… d’une façon ou d’une autre !
Fin de cette page de Gazette, nous allons tous bosser au ponton, où le seul avantage est de pouvoir régulièrement faire un plouf, même si, dans une eau bien trop chaude.

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2017 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public