Vidéo Raimiti

&nbrsp;

dimanche 7 mai 2017,
Juste de retour de Tahiti où j’ai passé la semaine, me revoilà dans mon domaine où tout y est bien plus calme et serein qu’à la ville.
Pas mal de RDV administratifs et de courses étaient au programme. Heureusement qu’Harrys était là pour m’aider, nous avons réussi à tout faire, in extrémis. Impossible de faire un saut a Moorea pour voir la petite famille et les amis. Maluha et les petits sont venus me rejoindre à la capitale, pour une petite journée.
Me revoilà chez moi depuis hier, fin de journée. Harrys a continué sur Moorea, où il passera ses vacances entre sa famille et amis. Il ne reviendra sur le motu du bout du monde, que début juin.
Junior est reparti ce matin sur Moorea, il va finir les travaux de sa maison qu’il avait laissé en plan !
Me voilà aux commandes de Raimiti avec un effectif assez réduit mais, sauf tuile imprévue, ça va le faire !
Mes gars avaient un retard de congés un peu trop important à récupérer et, je veux me mettre à jour avec eux avant le début de la haute saison. Pour Harrys, c’est presque à coup de pieds au cul qu’il a fallu que je l’envoie se reposer.
Mes travaux qu’il reste à faire sur la pirogue et autres, ne vont pas vraiment souffrir de ce manque d’effectif car, suite au mauvais temps de février, presque tous les fournisseurs sont en rupture de matière première. Bonjour la galère pour trouver certaines sections et qualités de bois, des tiges filetées et même de simples vis. Tout cela ne pourra se faire que début juillet, juste avant la haute saison. Il va donc falloir patienter mais ici, nous sommes à bonne école et un peu rodés pour approfondir et même creuser cette vertu.
En parlant de patience, il n’y a plus de réseau internet. Suite à une nouvelle panne de la poste, la moitié de l’atoll n’y a plus accès et bien sûr, nous sommes dans la moitié obscure. Vu le long weekend avec le lundi 8 mai férié, il n’y a rien à espérer avant mardi, au plus tôt. Pour peu qu’ils n’aient pas les bonnes pièces de rechange, cela pourrait être bien plus long. A suivre…
Coté météo, elle est superbe. Ce n’est que du bleu, du sol au plafond. Un léger vent d’Est ventile et parfume tout le motu de l’odeur des kahaia en fleurs. Même si la chaleur est toujours bien présente, elle semble s’atténuer au fil du temps qui passe. Encore 1 mois à tenir et, ce sera l’hiver Austral.
La famille à poils, tout comme celle à plumes se porte bien, j’ai juste un souci avec une poule qui a fait un truc, genre rupture d’anévrisme. Elle semble être dans un état semi comateux, doit être nourrie par nos soins et, n’a plus aucun sens de l’équilibre. Son pronostic vital est « grave » engagé, et comme nous sommes contre tout acharnement thérapeutique, c’est assez mal barré pour elle.
lundi 8 mai 2017, 7h51.
Levé aux aurores pour aller allumer le groupe électrogène, une nouvelle journée surement bien ensoleillée, s’annonce.
Point d’arrivée ce jour mais, pas mal de départs.
Coté internet, c’est toujours aussi obscur.
La poule ne fêtera pas la Victoire et ne pondra plus, elle est morte dans la nuit.
Mardi 9 mai,
Rien de bien spécial sinon qu’un léger vent du Nord ventile le lagon. La météo est belle mais, à mon avis, cela ne va pas durer.
Nos visiteurs du moment étant tous des plongeurs, cela nous laisse assez de temps pour vaquer à d’autres occupations et faire un tas de petites bricoles d’entretien.
mercredi 10 mai 2017, 8h04.
Toujours le vide sidéral avec internet, ça commence à craindre. Quant au téléphone, ce n’est guère mieux. Si certaines communications arrivent à passer, il faut être un pro du « morse » pour en comprendre le contenu.
Si pas d’amélioration avec notre internet, d’ici 48h, je vais devoir aller au village pour me connecter, recevoir et envoyer.
Hier soir, vers 21h, le déluge s’est ouvert sur nos têtes. Pas de vent mais, du tonnerre, de sublimes éclairs et une grosse pluie tropicale qui ne s’est arrêtée qu’au lever du jour.

Toutes nos cuves sont bien pleines, la mare aux canards déborde, et les plantes sont saturées d’eau. Par contre, ce matin le soleil est bien caché par une épaisse couche nuageuse. Il risque de faire bien humide, pour cette journée.
Le transfert du jour prévu avec le Camzaz se fera avec le Raimaru. C’est quand même réconfortant d’avoir ce bateau couvert et protégé, lorsque la météo est comme aujourd’hui, pour le moins instable.
Du côté de chez Manihi, les travaux de déblaiement avancent bien. J’ignore comment il calcule l’avancée du creusement de son « hoa » mais, il m’a annoncé hier que le 24 mai, son kau encore prisonnier pourra à nouveau, entrer et sortir librement de son chenal.
Plus au Sud, à Tetamanu, Sané et Annabelle ont pris quelques vacances. Ils font une croisière dans les eaux polynésiennes.
Zaza est en ville pour de nouveaux contrôles médicaux, alors que Camille et ses chats, restent sur le motu, dans son rôle de patriarche et gardien de Tetamanu.
Voilà pour les dernières nouvelles du tas de corail. Il va surement falloir patienter un peu, pour que j’arrive à les envoyer.

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2017 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public