Vidéo Raimiti

&nbrsp;

Vendredi 21 juillet,
Petit rectificatif orthographique qui n’aura pas échappé aux puristes de la langue Tahitienne. J’ai récemment involontairement massacré le prénom du nouveau venu, avec un Teeritahi, alors que c’est Teriitahi. Mais je pense que vous avez su rectifier de vous-même. J’avoue que malgré les années, j’ai encore du mal avec ces voyelles doublées voir triplées, et tous ces H au milieu des mots..... Qu’il faut bien sur prononcer (chose que je ne sais pas trop faire).
Donc, Teriitahi commence à bien s’habituer à notre vie « dans la bulle » du motu, si différente de celle des civilisés. Il est parfaitement à l’aise aux services du restau, et continuera de les assurer pour les jours à venir. Cela n’empêche pas que comme nous tous, il se familiarise aussi à notre polyvalence, qui fait que chacun doit être capable de passer d’un poste à un autre. Là est un des secrets pour survivre agréablement, dans les Tuamotu.
Il n’est tombé que 4 ou 5 gouttes de pluie pour saluer la sortie des pinceaux et de la peinture, mais pas de quoi provoquer un bon arrosage.
Harrys a bien tenté une sortie de son lit, et bien qu’il dise aller mieux, il est évident que c’est loin d’être la grande forme. Je ferai les transferts du jour avec Marama, qui pour le moment, passe sans encombre, à travers tous les miasmes qui trainent. Quant à Harrys, je l’ai renvoyé retrouver son lit.
Assez déçu, et même de plus en plus par Teaki qui ne fait vraiment pas grand-chose de bien, si ce n’est d’avoir sa musique en permanence dans les oreilles et raconter des « conneries » sur face book. Il n’a vraiment pas beaucoup d’aptitudes pour travailler et visiblement, le sujet ne l’intéresse pas. J’ai bien essayé de le faire passer par différents postes, pour tenter d’éveiller sa curiosité ou quelques envies d’évoluer un peu, mais ça ne le fait pas. Dans moins de 2 mois, il sera papa alors qu’à peine majeur. Ça fait un peu peur pour la suite ! Suite qui devra se passer ailleurs qu’ici, n’ayant pas vocation à faire que du social. Mais bon, son échec dont il n’a même pas conscience, m’attriste.
A part ça, c’est la crise du Kanoe (pieuvre) que nous cherchons sans succès, depuis plusieurs jours. La pieuvre étant l’appât idéal pour nos pêches a la palangrotte, il nous faut vraiment en trouver une, a fin de refaire notre stock de filets de poissons.
C’est tout pour ce jour, la suite au prochain épisode.

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2017 Fakarava - pension RAIMITI. All Rights Reserved.
Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.