Vidéo Raimiti

&nbrsp;

dimanche 29 octobre 2017, 9h22.
Entre les « plongeurs » et les « snorkeleurs », 11 personnes plus Marama et Harrys sont en route pour Tetamanu.
Encore 4 jours à ce rythme, avant que Raimiti ne commence vraiment à se vider de ses visiteurs.
Il est temps que ça se calme un peu…..je suis sur les rotules (et je ne suis pas le seul).
Coté météo, elle est avec nous et c’est bien agréable de faire des transferts « glisse », sans avoir à viser entre les vagues, les creux ou les déferlantes.
Très bientôt, je vais pouvoir rattraper le retard qui s’accumule dans mon courrier perso. Pour le moment, c’est juste pas possible !
Fin de mois oblige, il va aussi, y avoir à faire la paperasse habituelle. Mais après cela, je devrai pouvoir souffler un coup.
Junior a commencé à rédiger son calendrier des travaux à faire, et de l’ordre dans lequel nous allons nous y attaquer.
De capitaine, serveur, cuisinier, jardinier, femme de ménage, nous allons tous changer d’emploi pour devenir : ponceur, peintre, menuisier, bucheron, couvreur, terrassier, réparateur naval, constructeur de maison et, j’en oublie surement d’autres.
En fait, c’est aussi ce qu’il y a de génial dans notre vie du bout du monde ou il faut savoir vraiment tout faire.

Bien conscient des améliorations à apporter, nous allons pouvoir nous appliquer à tout remettre en état, changer ce qu’il faut, embellir ce qui peut l’être, créer du nouveau, faire ce qu’il faut pour que le nid de Raimiti soit encore plus douillet et accueillant.
Plus de gens partiront de chez nous la larme à l’œil, plus notre récompense sera forte.
Les messages de cette année, laissés dans le « livre d’or » à disposition des visiteurs dans le salon, prouvent de plus en plus que le Mana Raimiti touche de plus en plus de personnes, qui ne ressortent pas toujours « indemnes » ou « indifférentes » de leur séjour chez nous.
Tout cela est vraiment motivant et donne à toute l’équipe l’envie d’aller toujours plus loin.
Bien sûr, il y aura toujours des grincheux, des éternels insatisfaits, des qui auraient mieux fait d’aller ailleurs, des qui se croient dans une de ces émissions TV ou tout doit être noté et jugé mais finalement, sans s’en douter, ils rehaussent encore plus la bonne et belle énergie qu’apportent tous les autres.
J’ai mis assez longtemps à comprendre que trop souvent, je me laissai trop envahir par les « négatifs ». L’école parfois dure de Raimiti, m’a appris à ne plus perdre de temps dans les coins obscurs des pensées de certains, mais au contraire, à chercher la petite lumière qui brille immanquablement quelque part.
Cela peut paraitre assez « gnangnan » voir enfantin, toujours est-il qu’appliquer cette façon de voir et d’être, me fait un bien fou qui m’ouvre des portes de « vie » insoupçonnées.
Fin de mon délire de ce jour.
A suivre…

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2017 Fakarava - pension RAIMITI. All Rights Reserved.
Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.