VIDEOS

Présentation de Raimiti
&nbrsp;

jeudi 28 décembre 2017, 13h20.
Incroyable mais vrai. Depuis ce matin, plus de vent du tout. Un lagon sans la moindre ride, un ciel complètement bleu, plus la moindre déferlante ou vague qui se cassent sur le papa, un silence presque irréel, j’ai du mal à y croire tellement c’est bon !
Et pourtant, j’en suis déjà à mon deuxième aller-retour à Tetamanu. Le premier pour accompagner, des matines, 3 plongeurs qui passeront la journée à la passe. Puis un autre voyage à 9h, pour aller promener les visiteurs non plongeurs.
En fin d’après-midi, je partirai pour mon troisième et dernier voyage à Tetamanu, pour récupérer les plongeurs.
Pour une fois qu’il n’y avait pas de transfert au village, me voilà de nouveau à sillonner le lagon. J’aurai préféré rester tranquille sur le motu mais, je préfère me casser en kau que de rester sur le tas de corail.
C’est surement le cadeau de Noël de mon équipe de jeunes, qui a décidé de me pourrir les derniers jours de 2017 : ils me « gonflent » grave en ce moment. Entre leur face book et le temps incroyable qu’ils y passent pendant le travail, leur réflexions et réactions totalement à côté de la plaque, leur manque d’intérêt et de motivation pour ce qui est du boulot, leur perspicacité pour détecter ce que l’autre a fait de travers, alors qu’ils sont totalement aveugles en ce qui les concernent. Bref, je suis bien remonté et je le montre clairement depuis ce matin, sans pouvoir laisser subsister l’ombre du moindre doute.
C’est dommage que ça tombe maintenant, mais d’un autre côté, la fin d’année est peut-être le bon moment pour remettre la pendule à l’heure.
De faire les différents transferts seul sans l’aide de l’un ou de l’autre, les met fort mal à l’aise, et c’est que je veux provoquer.
Quand il y en a un qui prend son courage à deux mains et me propose de m’accompagner, je prends mon air le plus « abruti » (et ça, je sais très bien faire) pour lui dire : merci mais non, retourne donc à tes occupations essentielles à savoir Facebook ou dire du mal de ton voisin.
Je sais : ce n’est pas cool mais, ça les calme et ça me fait du bien.
Je pense garder ma tête de con pour encore environ 48h, faire seul tous les transferts, les pleins d’essence et autres qui se font habituellement à 2 et, peut-être qu’ainsi nous pourrons tous entrer dans la trêve des confiseurs, d’une façon sereine et sans arrières-pensées.
De toute façon, même dans le monde des bisounours, il y a des moments de crise. La nôtre n’est pas majeure, loin s’en faut, mais 1 cure préventive d’antibioerix s’impose.
17h05, juste de retour de mon dernier transfert du jour, me voilà au sec jusqu’à demain.
Là encore, une journée bien chargée s’annonce pour moi.
A suivre…

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2018 Fakarava - pension RAIMITI. All Rights Reserved.
Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.