VIDEOS

Présentation de Raimiti
&nbrsp;

mercredi 23 mai 2018, 18h40.
Quelques lignes en cette fin de journée pour dire que tout va bien et que toutes les fourmis Raimiti bossent, et bossent encore.
Depuis hier j’ai une salle d’eau acceptable. J’ai enfin pu prendre une vraie douche……que c’est bien.
Demain, je devrais pouvoir inaugurer le WC, même s’il n’y a pas encore l’arrivée d’eau indispensable.
Les gros travaux chez moi arrivent à la fin, on commence à comprendre à quoi ça va ressembler, une fois l’ « œuvre » achevée.
Du coup, comme on peut penser à autre chose et a d’autres chantiers, nous sommes allés faire un tour dans la brousse pour décider ou nous allions faire pousser la prochaine maison de Junior, ainsi que celle de son voisin, Mathias’s familly.
Finalement, ils ont opté pour le côté lagon, bien après le faré 5 lagon.
Si le terrain n’est pas trop accidenté et même assez plat, il va y avoir un sacré débroussaillage à faire dans le coin à viabiliser, où la végétation y est pour le moins « dense ».
jeudi 24 mai 2018, 17h17.
2 arrivées hier en fin d’après-midi, 2 départs ce jour et… il s’agit des mêmes personnes. Un couple qui semblait tout à fait sympa et normal mais visiblement, l’éloignement de Raimiti de tout point civilisé a suffisamment stressé Madame, au point de décider de repartir au plus vite. Monsieur avait l’air vraiment désolé et navré que son épouse enceinte, vive plus sa grossesse comme une maladie, que comme une situation naturelle. Mais bon, malgré toutes nos attentions et notre désir de bien faire, nous ne sommes pas équipés pour aider en quoi que ce soit, ce genre de personnes.
Je pense qu’en plus des végans et autres extrémistes de la bouffe, il va falloir aussi limiter l’accès de Raimiti aux femmes enceintes ne sachant pas vivre leur grossesse normalement.
Si j’ajoute une évaluation psychiatrique obligatoire à toute réservation, tant pour les hommes que les femmes et les enfants. Comme dit Junior, on devrait ne plus être ennuyés par les clients, parce que, nous n’en aurons plus !
Je « déconne » bien sûr mais, il faut avouer que le séjour raté des 2 d’aujourd’hui, nous laisse un gout d’amertume, d’échec, d’être passé à côté de l’essentiel, de gens aveugles aux autres, de personnes tellement conditionnées par leur monde, qu’ils ne peuvent même pas penser qu’un autre univers existe, alors qu’ils en rêvent à longueur d’année devant la TV. Tant de choses qui « hélas », nous rendent à chaque fois, plus méfiants et distants des autres arrivants, alors que cela est tout à fait contradictoire avec l’idée naturelle de l’hospitalité Polynésienne.
samedi 26 mai 2018, 12h39.
Presque 3 jours que je range, trie, classe, débarrasse, jette ou brule dans l’atelier qui ressemblait à un dépotoir « sauvage ».
Ouf, j’arrive au bout de mes peines mais franchement, quel travail de « M ».
Junior s’est attaqué au faré 1 lagon. Démontage des parois de salle de bain, de la robinetterie et du plateau en kakata qui entoure la vasque. On casse tout, et on recommence avec du neuf. Les 5 salles d’eau des « faré » lagon vont subir le même traitement. Il faut que tout soit terminé d’ici le début de la haute saison !
dimanche 27 mai 2018, 11h12.
Bonne et belle fête à toutes les Mamans.

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2018 Fakarava - pension RAIMITI. Todos los derechos reservados.
Joomla! es software libre, liberado bajo la GNU General Public License.