VIDEOS

Présentation de Raimiti
&nbrsp;

dimanche 16 décembre 2018, 7h51.
Elle est enfin arrivée.
Vers 4 heures du matin, le ciel s’est déchiré pour laisser tomber une belle pluie tropicale.
Elle n’est tombée que pendant 2 heures, mais cela a été suffisant pour réhydrater et dessaler la végétation. Les cuves d’arrosage sont pratiquement pleines et, les réserves d’eau potable ne sont plus à sec.
Ce n’est pas l’abondance, mais l’espoir est de retour.
Maintenant que nous sommes sur groupe 24h sur 24, j’ai acheté en ville une climatisation mobile (sur roulettes). Un vrai régal de confort, que mes 2 dernières nuits passées au frais. Passer de plus de 30° à presque 20° dans la « chambrette » change vraiment tout. Le réveil est bien moins « douloureux », ma « carcasse » plus en forme et mes neurones semblent mieux fonctionner. Une chose est sure : ne pas se réveiller en sueur mais, juste avec des frissons de bien être en se camouflant sous le drap, est un moment…..de grand bonheur. Tout simplement impensable dans un endroit isolé comme le nôtre.
Lors de ces dernières courses, j’ai aussi ramené sur le motu, 2 nouvelles recrues qui sont à l’essai.
Tilda et Dominique, 2 nanas de Moorea cherchant un emploie.
Tilda est en cuisine pour seconder Junior.
Dominique est aux ménages, à la buanderie et aux différents services du restau.
De plus, ces filles sont musiciennes et chanteuses. Nous allons peut être finir par monter notre groupe « le Raimiti Kaina Band » qui fera rêver les visiteurs, au moment de l’apéro !
Pour le moment tout se passe plus que bien mais, il ne faut jamais se prononcer trop vite. La vie à long terme aux Tuamotu n’est pas faite pour tout le monde, et c’est tant mieux !
Ce matin, changement de plan. La cochonne a réussi à se barrer de son enclos. Elle a déjà été sévir dans le « faapu » (jardin) de Mathias qui est assez abattu de voir ses plantations ravagées.
Pour le moment, l’équipe essaye de la rattraper pour la remettre dans son enclos mais, ce n’est gagné !
De mon côté, j’ai téléphoné à Laiza ma voisine d’Hirifa, grande tueuse de cochon. RDV est pris pour un face à face final entre Laiza et la cochonne, le 4 janvier prochain !
Ensuite, il n’y aura plus de cochon a Raimiti. C’est trop compliqué et destructeur.
D’avoir avoir un animal enfermé me semble sans intérêt.
Quant aux poubelles organiques qui vont actuellement au cochon, elles iront tout simplement faire du compost.
Voilà, c’est fini pour ce jour.
A suivre...

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2019 Fakarava - pension RAIMITI. Todos los derechos reservados.
Joomla! es software libre, liberado bajo la GNU General Public License.