VIDEOS

Présentation de Raimiti
&nbrsp;
mercredi 3 février 2010, le matin.

Le cumul des heures de sommeil qui manquaient a été rattrapé la nuit passée
et franchement, c’est bon de sentir un peu moins naze.

Le temps reste tout aussi « dégueu » mais pas d’aggravation pour le moment.
Ce matin, s’il le fallait, la traversée jusqu’au village serait possible.
Notre Japonais est sensé rentrer demain sur Tahiti pour continuer le même
jour sur l’Australie. Je comptai sur cette relative accalmie pour le
rapatrier dès ce jour au village et le faire partir au plus vite sur Tahiti.
Malheureusement, Air Tahiti ne décolle plus, toute la flotte est clouée au
sol et je ne pense pas que cela va s’arranger dans les prochaines heures.
Toutes les 6 heures, ils décident de la suite à donner et comme Oli leur
arrive dessus……

Du coté de Tahiti-Moorea, ils sont passés ce matin en alerte rouge : en
décodé cela signifie, tous aux abris, elle arrive !

Je viens d’apprendre par Maluha que sur Bora-Bora et les îles avoisinantes,
il n’y a plus aucun moyen de communication. Le vent a arraché l’antenne
centrale qui dessert le coin.

Plus de bateau, ni de ferries entre Tahiti et Moorea jusqu'à nouvel ordre.

Ici, notre baromètre remonte tout doucement la pente et affiche 996 HP. Même
si ce n’est pas génial, il y a une légère amélioration qui n’est peut être
que passagère mais que nous apprécions beaucoup.

Avec Oli qui arrive sur Tahiti, il est à craindre que les communications
soient coupées et que les mails ne passent plus. Si cela devait arriver, ne
pensez pas que cela veuille forcement dire que cela va mal pour nous. Il est
possible que le journal arrive avec un certain retard et c’est pour cela que
je m’empresse d’envoyer celui là tant que tout fonctionne normalement.
FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2020 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public