VIDEOS

Présentation de Raimiti
&nbrsp;

jeudi 17 janvier 2019, 16h10.
Cette fois ça y est, me voilà seul maitre du motu depuis 24 heures.
Harrys, Teriitahi et Marama sont partis hier à Tahiti via le village, avec un stop touristique au Nord de quelques jours pour Harrys et Teriitahi.
Le vide et ce silence soudain qui s’est abattu sur le motu est tout simplement magique.
J’ai l’impression de redécouvrir l’endroit. Moi qui n’avais que ma petite chambre comme endroit vraiment privé, je suis passé de la crise du logement à l’autre extrême.
Rien que pour moi, j’ai le choix entre mon faré vidé de tout autre occupant, mais aussi :
6 fare coté récif soit 14 lits a dispo et 6 salles d’eau
5 faré coté lagon soit 5 lits a dispo et 5 salles d’eau
5 faré staff soit 5 lits et 4 salles d’eau
1 salon bord de mer
1 salon dans les dépendances
1 cuisine bien équipée
1 cuisine mal équipée
1 salle de restau
Bref, sans vouloir faire l’inventaire des dispo, il ne va pas y avoir assez de jours de vacances pour pouvoir tester chaque unité.
Coté nourriture, j’ai de quoi tenir 1 siège de plusieurs mois. Pour le moment c’est cure de fruits et légumes frais, le temps d’épuiser les stocks restants des derniers visiteurs.
Coté travail, je n’ai vraiment pas envie (pour le moment) de bricoler a quoi que ce soit. Je vais me contenter de faire le grand ménage dans le bureau. De classer toute la paperasse 2018, de mettre en route les classeurs 2019 et de bien prendre mon temps pour effectuer cette tâche.
Même si je dis n’avoir rien à faire, ce n’est pas tout à fait vrai.
Chaque jour, il y a quelques imposés :
Commencer la journée après un réveil « naturel » donc à point d’heure fixe, par 1 ou 2 bons cafés.
Déguster le dit café en bout de table sous l’arbre de la sagesse, le regard perdu sur le lagon et méditer le temps nécessaire, jusqu’à se sentir au « taquet ».
Aller refaire le plein de carburant des groupes électrogènes et basculer du groupe nuit, sur le groupe jour.
En revenant du local groupe, s’arrêter, parler, et nourrir les poules et les canards.
Ensuite, petit stop à la cuve d’eau potable pour remplir 1 bac plastique de 2,5 litres et, se le verser lentement sur la tête et le corps. Il est possible et même recommandé de répéter l’opération 1 seconde fois.
Ne pas se sécher et continuer sa route jusqu’au clapier des lapins. Changer l’eau, donner des croquettes, du pain sec et ce matin, il y avait même de la salade au menu.
Revenir sur ses pas et prendre 1 brosse et des filets de poissons, direction la tortue. Une fois à l’eau avec elle, l’attraper et bien brosser la carapace, sous le cou, et sous les 4 nageoires.
La toilette finie, prévoir 25 minutes de plus pour son repas, qu’elle avale a la vitesse d’une tortue.
Ensuite, quartier libre jusqu’à ce que le soleil entame sérieusement sa descente à l’Ouest.
Il faudra alors refaire le plein d’eau au poulailler, ramasser les œufs du jour, arroser les orchidées et penser au repas du soir.
Pour ce soir, j'ai déjà fait ma mise en place.
Salade d’endives, tomates, œufs durs et magret de canard fumé accompagné d’un bon morceau de pain croustillant tout juste sorti du four.
Mangue fraiche en dessert.
Vive les vacances !
Dernier imposé de chaque jour: entre 20 et 21heures, rebasculer du groupe jour sur le groupe nuit.
Ainsi va la vie.......au paradis. Je pense que je vais vite et bien m'y adapter.

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2019 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public