VIDEOS

Présentation de Raimiti
&nbrsp;

Samedi 26 octobre, 9h57.
Tempête de ciel bleu depuis plusieurs jours, le temps est parfait pour les visiteurs.
Eugène de Faité est passé nous livrer des perroquets et mérous. Saté du village a eu 5 mahi mahi. Nous sommes au top en stock et qualité de filets de poissons.
Il ne manque que les langoustes pour que ce soit vraiment parfait.
Encore une quinzaine de jours assez intenses, et nous allons pouvoir un petit peu lever le pied. Il restera pas mal de visiteurs sur le motu, mais aussi des « plages » de quelques jours, un peu moins chargées ou l’équipe pourra récupérer.

En janvier, comme l’année passée, Raimiti fermera ses portes pour tout un mois.
Cette année, c’est Harrys qui restera sur place dans le rôle de gardien du temple.
Je rentrerai en Europe, accompagné de Marama, le sauvage du motu qui viendra découvrir la mère patrie !
Maluha et les 2 petits (8 et 12 ans) seront aussi du voyage. Ils vont enfin aller à la rencontre de leur arrière-grand-mère.
Moi qui aime assez voyager les mains dans les poches, décider de la direction à prendre selon les envies du moment, ne surtout rien programmer à l’avance : pour cette fois, cela va être totalement différent.
Vu le nombre que nous sommes, soit 5 personnes, pas mal de choses doivent être un minimum organisées. Là où nous irons, le temps que nous y resterons, nos hébergements, la taille du véhicule que je vais louer, les résas à la montagne où 3 d’entre nous, découvriront la neige pour la première fois.

J’ai donc de quoi faire et occuper mon temps libre à « surfer » sur internet à la recherche de ceci ou cela.
Pas toujours facile à faire depuis mon tas de corail où ça connecte plus ou moins bien, mais bon, c’est presque le voyage qui commence avant l’heure.
Voilà qui change de mon quotidien et de mes éternelles courses Polynésiennes.

Ce voyage risque d’être pour le moins intéressant et instructif. Avec des jeunes et des moins jeunes qui ne savent pas ce qu’est le froid, les chaussettes et les chaussures fermées, les couches de vêtements nécessaires pour affronter l’hiver, l’absence de poisson cru qu’ils mangent presque au quotidien……………..ça risque de ne pas être triste !!
En attendant, Teriitahi et Marama sont sur le retour de Tetamanu avec la dizaine de visiteurs du moment.
Junior, Elvina et Leiwana oeuvrent en cuisine.
Emma est aux ménages.
Harrys prépare le bateau pour le prochain transfert de l’après-midi.
Et moi, je « glande » et pense aux vacances.
A suivre…

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2019 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public