VIDEOS

Présentation de Raimiti
&nbrsp;
Pas de journal hier. Fortes pluies non stop depuis vendredi, il y en a ras
le bol et ras les cuves. Impossible de bosser à l’extérieur avec ce mauvais
temps, aussi avec Francis, je suis allé poser le dernier faux plafond en
tissus dans un fare coté Tua. Notre tâche était achevée à plus de 9O%
lorsque l’échelle sur laquelle j’étais s’est mise à glisser puis à tomber.
Je vous rassure tout de suite, l’échelle n’a pas le moindre bobo. Par
contre, moi, c’est un peu moins bien. Dans la glissade vers le sol, j’ai
perdu l’équilibre, rebondi quelque peu et fort mal sur les parois de la
cabine de douche pour finalement terminer mon crash entre la cabine de
douche et les WC. Aucune grosse plaie ouverte mais un chapelet de
contusions, de la hanche jusqu’au cou. Il m’a fallu un bon moment pour
retrouver mon souffle et une respiration normale. Ne crachant ni ne pissant
du sang, j’étais un peu rassuré sur les dégâts internes possibles. J’ai fini
le reste de la journée allongé, sans être vraiment capable de bouger.

Après une première nuit de sommeil entrecoupée de moments plus ou moins
douloureux, je diagnostique au minimum une côte de fêlée et peut être un peu
plus. Mais ce matin, j’arrive à bouger, marcher, m’assoir et lever le bras
gauche. Le bon docteur Eric m’ayant fortement conseillé de ne plus rien
faire sinon de me reposer et attendre, je compte bien suivre ses conseils.

Du coté de la météo, même si le mauvais temps est toujours là, le baromètre
remonte difficilement mais surement la pente pour afficher ce matin, un
petit 1003 hPa.

Le même jour, l’après midi.

On a failli y croire, sur le coup des 11H, il y a eu quelques trous dans le
ciel laissant apparaître un peu de bleu. Mais cela n’a pas duré et depuis
13H, la pluie tombe à nouveau. C’est Junior qui est allé au village, mon
état physique n’aurait pas accepté pas les secousses imposées. Teaki est
reparti et les devoirs sont fait, c’est à celui de nous qui récite le mieux
« le corbeau et le renard » puisque c’était la poésie imposée et à apprendre
de la semaine.

Je me traîne difficilement du bureau au divan de la cuisine, mais il y a un
léger mieux. Pas suffisant pour remonter sur l’échelle, mais je me sens
moins cassé.

Nos 3 nouveaux visiteurs ont l’air charmant et ne se formalisent pas trop du
mauvais temps et rien que pour ça, ils sont d’emblée sympathiques.

Je ne vais pas trop traîner pour aller me coucher en espérant que demain,
tout aille mieux.
FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2020 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public