VIDEOS

Présentation de Raimiti
&nbrsp;
Fin de journée dans l’ensemble assez grise depuis le matin. Quelques bonnes
averses, du tonnerre au loin, du vent d’Est et des rayons de soleil entre 2
grains : voilà pour le coté météo de la journée.

Yves qui devait nous quitter à la fin du mois, m’a annoncé ce matin qu’il
avait trouvé un travail à Tahiti, qu’il commençait le 28 et qu’il voulait
profiter du transfert du jour au village pour partir. J’ai beau cultiver mon
sens de l’adaptation, il y a des moments où j’ai encore un peu de mal. Mais,
on fini par s’habituer à tout et j’ai laissé tomber ce que je faisais pour
m’occuper d’Yves, de ses derniers papiers ainsi que de son salaire.

Après cette petite mise en bouche avec Yves et me sentant tout à fait
réveillé, je suis passé aux choses essentielles permettant le bon
fonctionnement de Raimiti. N’ayant aucune nouvelle de mon moteur 175CV, qui
devait prendre le dernier Cobia (hier) de l’année, j’ai téléphoné au mécano
de Tahiti et là j’ai eu le grand plaisir d’apprendre que le moteur était
toujours dans l’atelier, que la panne était « électronique », que la pièce
n’était pas en stock et qu’elle ne va pas tarder à arriver des USA ! Comme
le prochain départ du Cobia est fixé au 22 janvier, le moteur ne risque pas
d’arriver avant. A moi de me dépatouiller !

Le fare 4 récif à son faux-plafond tissus de fixé et même les kakata sont
posés. Demain, nous commencerons le fare3. En cas de vraiment mauvais temps,
cela isole vraiment et rend l’ensemble bien plus agréable à vivre et avec
beaucoup moins d’humidité.

Départ pour le village en fin de matinée avec les 2 partants du jour, Yves,
Teaki et les chiens. La pluie est arrivée pile poil en même temps que nous
au village. Le timing transfert et arrivée de la pluie était on ne peut plus
parfait et ce fut un vrai coup de chance, car j’avais oublié tous les
imperméables à Raimiti.

Le temps de faire les petites courses d’usage, mes arrivants débarquaient de
la voiture de Jacques pour réembarquer aussi sec dans le R3. Du quai, la
grosse pluie bien visible qui nous barrait le chemin faisait un superbe
rideau noir. Jacques a pu me dépanner de 2 cirés pour les visiteurs,
l’honneur était sauf ! Retour à la maison sous une pluie battante où nous
sommes arrivés trempés jusqu’aux os.

J’ai pu récupérer une glacière de frais, envoyée par Maluha. Nous voilà
parés pour tenir jusqu’en 2010. Il y a même un paquet de cerises fraîches
que j’irai déguster en solitaire sur ma terrasse le 24 au soir. Ce sera mon
Noël : dégustation de cerises, face à l’océan sur un motu perdu au fin fond
de la planète……………qui dit mieux !

Merci ma fille, grâce à toi, je vais passer un super Noël !
FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2019 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public