VIDEOS

Présentation de Raimiti
&nbrsp;

Vendredi 17 mai, 8h11.

Pas mal d’entre vous se sont étonnés de recevoir une gazette vide, aucune inquiétude a avoir, c’est moi qui ai fait une fausse manipulation entre l’ordi portable et la tablette.Ayant pas mal de « déconvenues » avec le nouvel ordi, j’ai essayé de faire la gazette a partir de la tablette, mais bon, je ne suis pas encore au point.

La météo reste bonne, la prochaine pleine Lune commence a bien s’arrondir, le Cobia est enfin passé pour nous ravitailler, tout va bien !

 Le chantier Junior commence a vraiment bouger.

Ils y installent le solaire maintenant que le ciment est arrivé.

Le bois et les niau (palmes de cocotiers) tressés sont aussi arrivés, il n’y a plus qu’a…….

Junior a fait une pêche matinale miraculeuse, en bout de ponton. Un monstre de carangue de 35 kg, pêchée avec juste un nylon, un hameçon et, des biceps en action.

Le barbecue va fonctionner et il va y avoir des brochettes et des steaks de carangue pour les dîners a venir.

Suite et fin de cette belle journée.

J’ai eu un peu de temps de libre pour faire le ménage dans mon Faapu (jardin).

Repiquer des poivrons, élaguer le Tamanu (arbre dont l’amande donne une huile recherchée), transplanter des orchidées, mettre des soutiens au citronnier qui croule de fruits, faire un bac en bourre de cocotier pour retenir la terre des aloé (j’ignore si ça va tenir dans le temps mais, c’est visuellement superbe).

Bref, une fin de journée aux senteurs de la terre fraîche retournée et de la campagne.

Pour ce soir : côtelettes d’agneau et purée. Voilà un programme simple qui me va fort bien.

A Suivre...

Dimanche 12 mai, 9h49.
Une semaine s’achève, une autre qui commence.
La course quotidienne du soleil se fait de plus en plus rapidement chaque jour, la nuit tombe vite en ce moment.
L’hiver Austral approche.
Le ciel est bien ensoleillé et bleu le jour, le vent est calme, il fait moins chaud.
De belles averses nocturnes dessalent et abreuvent le motu tout en remplissant nos cuves.
Cette météo est tout simplement parfaite.
Raimiti tourne bien, le va et vient des visiteurs est non-stop.
L’équipage au complet semble aller bien et heureux de vivre. En principe, il y en a toujours un ou une pour nager a contre courant, mais là, et depuis un bon moment….…...tout est agréablement fluide, simple et d’une efficacité qui me surprend. Pourvu que ça dure !
Pas mal d’orchidées se chargent de boutons. Les alentours du bureau vont être bien colorés d’ici peu.
J’ai même des graines de poids de senteur qui poussent avec ardeur, pas loin d’un bac d’oignons vert qui prolifèrent.
Quelques lianes de tomates cerises ayant trouvé refuge dans les branches du citronnier, mûrissent d’un superbe rouge au milieu des citrons bien jaune.
« Amazing » comme disent les visiteurs Californiens qui pensent que le même citronnier donne des citrons rouge , d’autres jaune et d’autres vert.
Dés que nous avons un peu de temps libre, mes jeunes vont sur le chantier « Junior »
Un nouveau ponton y a été installé pour faciliter le transport des diverses marchandises qui seront indispensables a la construction.
Toute l’installation solaire qui fournissait la pension a été démontée et sera bientôt remontée 600 mètres plus loin, pour alimenter les maisons de Junior et Mathias.
Ainsi, ils seront totalement indépendants de Raimiti pour l’énergie.
D’ici quelques jours, ils vont sûrement s’attaquer aux fondations de la maison de Junior.
Celle de Mathias est déjà bien avancée.
Voilà pour les dernières nouvelles de chez nous.
Tout avance bien mais, il reste tant a accomplir !
A suivre...

Samedi 4 Mai, 11h02.
Après une dizaine de jours assez “compliqués”, voilà que petit a petit, tout semble revenir a la normale.
Tout a commencé avec l’imprimante qui a cessé de reconnaître les cartouches d’encre.
Le lendemain, c’est l’ordi qui a fait des étincelles et bruits étranges, sous le clavier avant un “spoutchhhh” de bouquet final, entraînant la mort plus que clinique de l’ordi.
Les séries allant souvent par 3, elle s’est conclue par l’échouage du Camzaz a la Lune, juste avant un naufrage imminent.
Heureusement que pour le Camzaz nous avons pu intervenir rapidement. Quelques dégâts de coque mais rien d’irréparable.
Quant au moteur, il n’a miraculeusement rien eu.
Chouette réveil que celui de ce matin.
Il fait beau.
Les bébés Nodis piaillent a la cime des cocotiers.
Mon nouvel ordi est opérationnel.
Une autre imprimante de secours fonctionne

Le Camzaz sèche sur son portique, en attendant les premiers soins de ses dernières blessures.
La météo s’est grave améliorée, après une dizaine de jours de fort vent rendant les déplacements lagon pour le moins compliqués.
Le transfert du jour s’annonce bien sur un lagon calme.
Les graines des fleurs de Mamie Line commencent a germer.
Le vieux Castor s’accroche en douceur a sa vie qui lui échappe par d’interminables siestes.
Frégata est gavée de koméné qui abondent en masse compacte, autour du ponton.
Ainsi va la vie sur notre tas de corail.
A suivre...

lundi 22 avril 2019, 11h51.
Pâques, les cloches sont passées ce matin et des œufs en chocolat ont mystérieusement atterris dans les orchidées et autres plantes vertes. De quoi réjouir les enfants !
Yves l’électricien est reparti pour la ville. Fin des travaux pour le local groupe mais aussi pose de ventilateurs dans chaque faré coté lagon. Sans oublier un balisage lumineux de jardin qui permettra à chacun de retrouver son bungalow, par les nuits sombres et sans lune.
Yves reviendra en juillet/aout pour faire la même chose, coté récif. Ensuite, ce devrait être fini pour un moment avec nos installations et améliorations électriques.
Pour le reste de la journée, tout va tourner au ralenti, lundi de Pâques oblige.
Marama a décidé d’aller « aspirater » (action de passer l’aspirateur) dans sa chambre.
Harrys et Teriitahi sont occupés à monter des étagères pour meubler leurs nouvelles chambres dont ils vont prendre possession d’ici peu. Je vais peut-être enfin arriver à avoir mon faré pour moi !
Junior et Elvina vont aller livrer un peu d’eau bénite ramenée de Lourdes, à notre voisine la Vierge qui habite la grotte de corail.
Quant à Emma et Leiwana, elles sont de repos.
Maintenant que les gros chantiers arrivent à terme, nous allons prochainement pouvoir nous y mettre pour bâtir la « case Api » de Junior. On va peut-être finir par en voir le bout, un de ces jours.
mardi 23 avril 2019, 9h59.
Ma maison se vide depuis ce matin, ce soir, Harrys et Teriitahi vont prendre possession de leur Home sweet home……I am so happy et eux aussi, même si, les motivations différent.
Ciel bleu, grand soleil, lagon plat sans la moindre vaguelette, presque pas de vent, encore une journée bien chaude qui s’annonce ou nous allons tous bien transpirer.
Le salon de coiffure « Raimiti parce que vous le valez bien » ne désempli pas.
Après Tauna (le bichon) qui a eu droit à sa coupe d’été, c’est Marama qui a voulu un débroussaillage sérieux avec coupe hyper courte sur les côtés, et houppette décolorée au sommet.
Cet après-midi, ce sera au tour de Junior de passer au salon, mais là, on va rester plus classique style J.B 007.
Si je pouvais coller sur mon crane tous ces cheveux que je coupe, j’aurai une superbe tignasse d’enfer !
A suivre...

Mercredi 17 avril, 14h09.
Et bien ça y est, me voilà de retour sur le tas de corail après 1 mois passé loin des frontières de la Polynésie.
Mais que c’est bon les vacances!
Que c’est bien la grande fraicheur, le changement total de repaires, de nourriture, de décors, de gens rencontrés mais aussi, que c’est bon de rentrer à la maison.
De découvrir les changements apportés en quelques semaines, de retrouver l’équipe, les animaux, la maison et surtout, ce grand calme bienfaisant qui plane sur le motu.
Sur le terrain vague de Mathias, a poussé une maison qui, même si pas finie, promet d’être bien intégrée au motu, spacieuse, lumineuse et qui donne déjà envie d’aller y passer du temps.
Junior n’a pas vraiment avancé avec son faré mais, il a fait tellement d’autres choses.
Sans faire la liste des divers chantiers qu’il a menés, il y a :
Le fare 2 chambres pour le staff qui est fini, et même opérationnel. Une chambre est actuellement occupée par Patea, et l’autre par Yves l’électricien. A leurs départs, ils seront repris par Harrys et Teriitahi.
1 nouveau chemin praticable à vélo ou en quad, part des Champs Élysées pour aller directement jusque chez Junior et Mathias. Il y a maintenant assez de chemins à Raimiti pour créer une piste réservée aux promeneurs et fans de Jogging.
Les anciennes pompes à eau ont été changées par des surpresseurs qui nous donnent une « vraie » pression bien appréciable.
Yves l’électricien est en train de nous installer la pose de ventilateurs muraux dans tous les faré Lagon. Là aussi, cela va être fort appréciable pour les nuits chaudes et sans le moindre souffle d’air.
Bref, la ruche Raimiti tourne plein pot et toutes ces améliorations devraient plaire à nos futurs visiteurs.
A propos des ruches et des abeilles, il est plus que temps que l’ami Naia vienne faire la récolte. D’ici peu, le miel risque de déborder a l’extérieur tant il y en a. Il y a même 1 ruche qui s’est affaissée de son socle, tant elle est pleine et lourde.
jeudi 18 avril 2019, 17h24.
Pas eu le temps de conclure la Gazette d’hier.
Nouvelle journée de bleu et de chaleur qui se termine.
Bientôt à jour avec ma paperasse envahissante et au point mort depuis 1 mois. Pour compliquer les choses, l’imprimante ne veut plus imprimer et mon ordi portable fait de drôles de trucs.
Mais bon, je ne vais pas me laisser contrarier par si peu.
A partir de ce soir, les 5 faré lagon seront nettement moins chaud. Ils sont maintenant tous équipés d’un brasseur d’air qui ventile le lit.
Marama est allé chercher du poisson, et bien que l’eau fût trouble en dessous des 10 mètres, il est revenu avec une fort jolie pêche. De quoi tenir jusqu’à la fin de la semaine.
A partir de demain, une fois à jour de mon travail bureau, je vais pouvoir reprendre mes autres occupations et commencer à soulager Junior de ses fortes nombreuses taches.
A suivre…

Mercredi 6 mars, 11h30.
Nous baignons toujours dans le bleu et la chaleur.
Plus de 35°dans ma cuisine, ou nous finissons nos peintures et vernis…..C’est vraiment chaud.
Mais bon, non seulement nous sommes dans les temps, mais je vais arriver à boucler le programme prévu d’ici mon départ, en fin de semaine.
Mon local cuisine-salon que je partage avec la famille Mathias jusqu’à ce que sa maison soit finie, est entièrement refait à neuf.
Niau tressés et kahaia à l’extérieur. Vernis et peintures à l’intérieur, plus quelques modifications, une nouvelle cuisinière …..Ça brille de partout !
Maintenant, c’est au tour de la salle d’eau commune du salon d’être déshabillée pour recevoir son nouveau costume de niau tressés et traités. Ce sera fini d’ici demain soir.
L’avantage avec cette chaleur écrasante est que peintures et vernis sèchent à une vitesse surprenante.
Peu de visiteurs en ce moment, ce qui fait que tout le monde est sur la brèche, et s’active à nos diverses tâches, même les filles sont armées de pinceaux.
J’ai commencé ma looooongue liste de courses à faire en ville, ça ne va pas être triste !
jeudi 7 mars 2019, 9h56.
Pas eu le temps de finir hier, je clôture la Gazette ce matin...
Marama fiévreux est alité.
Teriitahi et Teiva pose une toiture neuve sur le poulailler.
Harrys n’en finit pas de construire un nouveau meuble pour stocker les bouteilles d’eau.
Junior commence à prendre la relève du bureau.
Les filles astiquent, dépoussièrent, vernissent et peignent.
Il y en a pour tous et pour tous les goûts.
A suivre...

vendredi 22 février 2019, 12h37.
La tempête est passée puis partie, Merci.
Nous n’avons eu qu’une demi-journée pour effacer au mieux les cicatrices de 48 heures d’anarchie totale.
C’était presque aussi bien qu’une manif de gilets jaune, ce truc qui commence presque normalement pour se terminer par un vandalisme total.
Arbres cassés, branches arrachées, montée des eaux dans le lagon assez dévastatrice, plage une fois de plus disparue, faré coté lagon détrempés, restau ruisselant d’humidité……Il y a eu un sacré ménage à faire.
A peine le temps de remettre l’essentiel en ordre, le Cobia est arrivé pour la grosse livraison. Plus de 4 heures pour seulement décharger et presque autant pour ranger.
Le même jour, en fin d’après-midi sont arrivés les 7 visiteurs qui étaient en « souffrance » au village.
Inutile de vous dire que c’est assez « sur les rotules » que chacun a finalement regagné son lit vers 22 h.
Depuis, Raimiti a repris son rythme de croisière. Enata fait plonger les arrivants, depuis hier et, petit à petit on arrive à se mettre à jour.
Ce matin, toute l’équipe était sur le terrain de Mathias pour l’aider à ranger bois, ciment, tôles et j’en passe qui une fois montés, vont se transformer en maison.
Marama vient de partir au village avec 2 partants et 1 seul arrivant. Il va en profiter pour revenir avec toute une cargaison de palmes de niau tressés pour refaire des cloisons.
Une nouvelle, Leiwana est arrivée de Moorea, il y a quelques jours, pour occuper le poste d’aide de cuisine.
Pour le moment, elle s’en sort très bien et, elle semble bien aimer ses nouvelles fonctions.
Pour le moment, elle bosse avec moi en cuisine et devrait avoir de bonnes bases lorsque Junior prendra la relève.
J’ai aussi embauché Ema, la femme de Teiva (le capitaine d’Enata). Elle est en charge des petits déjeuners et des lunchs. Mais aussi, elle donne un coup de main aux ménages, à la buanderie, au remplissage des bouteilles d’eau. Un tas de choses que les garçons ne vont plus avoir à faire, qui va me permettre de pouvoir les occuper a des taches plus masculines et physiques.
Bref, ça bouge dans tous les sens et Mon équipe commence à penser, raisonner, anticiper, agir et se dépenser dans une énergie positive qui me comble d’optimisme.
Mais bon, je suis à bonne école pour savoir que rien n’est définitivement acquis !
samedi 23 février 2019, 16h28.
L’expert-comptable est bien arrivé hier.
L’épluchage des comptes Raimiti est entamé. Voilà qui va m’occuper à lui fournir toutes les pièces comptable qu’il ne va pas manquer de me réclamer.
Étant toujours « coincé » en cuisine, ce qui me prend beaucoup de temps, je dois jongler entre le bureau, la cuisine et la salle de restaurant, ou nous l’avons installé.
Mais bon, on va y arriver.
A suivre...

vendredi 1er mars 2019, 16h56.
Une nouvelle journée bien chaude et toute de bleue va bientôt se terminer.
Un agréable vent de Sud/Est apporte un peu de fraicheur à l’ombre et c’est bien agréable.
Toute l’équipe (les anciens et les 2 nouvelles) a retrouvé ses marques. Ce soir, pas moins de 17 visiteurs à faire diner.
Mais bon, ça va vite se calmer dans les prochains jours.
Maintenant que tous mes jeunes et moins jeunes ont repris du service, à mon tour de changer d’air.
Le 10 mars, je partirai sur Tahiti pour quelques jours de courses et RDV divers puis, 3 semaines de « vacances » dans des contrées ou le soleil est bien moins chaud. Je vais aller faire ma cure de fraicheur et même d’un peu de froid, si j’arrive à en trouver.
Il me faudra être de retour sur le motu vers le 10 avril, en pleine forme de préférence, pour assurer le reste de 2019 qui s’annonce déjà assez chargé.
Beaucoup de projets pour cette année avec la construction de la maison de Junior, celle de Mathias, des aménagements pour avoir plus de frigo et congélo, peut être traiter l’eau de mer en eau douce……..c’est loin d’être terminé mais plus on avance, plus on trouve d’autres choses à réaliser.
Le village Raimiti ne cesse de s’améliorer !
Sinon, rien de bien spécial sur notre confetti de corail, au milieu du Pacifique, ou la vie reste douce et sereine.

dimanche 17 février 2019, 14h28.
Nous étions trop bien préparés pour notre « ouverture » et l’arrivée de nos visiteurs du jour.
La météo en a décidé autrement.
Depuis hier soir, vent bien soutenu et fort en rafales de Nord/Ouest, grandioses éclairs un peu partout suivi d’une méga averse tropicale vers 1 heure du matin mais, qui n’a pas duré assez longtemps pour remplir les cuves et réserves d’eau.
Ce matin, lagon totalement démonté et impraticable.
Les arrivées du jour vont rester au Nord jusqu’à ce que ça se calme un peu. Impossible de traverser sur un lagon de telles déferlantes, sauf si on est prêt à se faire secouer en tous sens pendant 3 ou 4 heures.
Du coup, toute l’équipe se retrouve au repos forcé et, bizarrement, ils n’ont rien contre.
Mathias a aussi été obligé d’annuler des plongées qui étaient prévues à Tetamanu avec d’autres pensions. Le lagon est vraiment trop « vénère ».
A cette heure, le vent reste tout aussi puissant mais, toujours pas d’eau qui tombe. Ça va bien finir par arriver !!
Dire qu’il n’y a pas eu le moindre souci météo depuis notre fermeture, il faut vraiment avoir des pouvoirs surnaturels pour qu’un tel Binz se déclenche pile poil, le jour ou le travail est sensé reprendre. C’est ce qui s’appelle avoir le sens du timing !
Rien de plus pour ce jour.
A suivre...

FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2019 Fakarava - pension RAIMITI. All Rights Reserved.
Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.