VIDEOS

Présentation de Raimiti
&nbrsp;

Journal de Bord

Nouvelle journée de grand beau mais, cela risque de changer, car le vent est
passé de faible à nul et le baromètre confirme en déclinant doucement. Ce
soir risque d’être une soirée nono et moustiques pour ceux qui aiment ça.

Transfert au village, sur un lagon d’huile pour récupérer 2 Canadiens. Ils
vont sûrement trouver notre climat bien différent du leur.

Mes listes sont « enfin » finies et je suis prêt pour mon départ chez les «
civilisés » dés demain : pas moins de 5 pages format A4 remplies de, à
faire, à régler, à acheter, à remplacer plus une bonne demie page de RDV
divers où je ne risque pas de passer beaucoup de moments émotionnellement «
intenses ». Mais bon, il faut faire avec. La vie à la porte du Paradis a
aussi ses obligations, ses contraintes et cela ne rendra le retour que plus
agréable et apprécié !

Je pensais laisser Teaki à sa mémé pour la dernière semaine de vacances mais
elle a dû partir sur Tahiti ce jour pour se faire opérer des yeux (la
cataracte, je crois). Du coup, Teaki m’accompagnera demain pour rejoindre le
clan de Moorea où il sera très bien avec Ava Iti. Je me refuse de le traîner
en courses car il n’a pas encore compris qu’il y a d’autres dangers (comme
traverser une rue sans regarder) que sur le motu. Ava Iti est ravie à l’idée
de retrouver son copain des îles !

A demain pour la suite…
Junior est revenu, hier avec une superbe pêche de Tonu, sans compter les
autres « petits poissons » de familles diverses. Il y a de quoi assurer les
prochains repas de nos visiteurs sans oublier les sashimis et autres
poissons crus à la Tahitienne.

Dimanche passé, sous un ciel bleu et avec un soleil ardent, une journée
toute en bleu. Un vrai plaisir des yeux surtout quand il est possible de
rester à l’ombre, comme cela a été le cas pour moi.

Mathias est reparti au village dans l’après midi en reprenant nos hôtes du
moment. Trois jours passés avec des visiteurs « hors normes » qui furent un
vrai plaisir pour nous tous. Des personnes qui pourraient très facilement se
montrer très exigeantes mais qui savent rester simples et accessibles, avec
en plus….un plaisir évident de partager avec nous le moment présent. Cela a
dégénéré avec une dégustation assez soutenue d’excellents vins. Je crois que
je n’avais jamais bu autant de très bons vins en un temps aussi réduit. Le
passage de ces hôtes « grande classe » restera pour longtemps, un fort bon
moment vécu à Raimiti.

Après demain, mardi, je reprendrai l’avion pour une semaine de courses et de
rendez vous divers à la capitale : Papeete.

Une chose sympa au programme, je vais devoir réapprovisionner ma petite cave
spéciale pour gens spéciaux qui a été assez malmenée ces derniers jours.

Ce soir, Raimiti est vide. Le staff au complet (Junior, Elvina, Francis et
Teaki) est entrain de profiter du coucher du soleil, assis à la grande table
sous le kahaia, le regard perdu sur le lagon et une Hinano à la main pour
les plus grands avec parfois un commentaire de l’un ou de l’autre qui va
susciter un fou rire général, qui viendra rompre le grand silence. C’est de
« La Polynésie » à l’état pur, du 100% nectar pur jus… Des moments d’intense
bonheur.

Petite remarque : plus les canettes de bière Hinano se vident, plus
l’horizon devient sombre et plus les fous rires sont fréquents.

Des cuisses de poulet « Jumbo » made in USA dorent dans le four, des
spaghettis accompagneront la volaille et je pense que le diner sera servi en
plein air sur notre table favorite face au lagon, là où, sous les fleurs de
Kahaia qui embaument particulièrement une fois la nuit tombée. Une
excellente bouteille de vin laissée par notre visiteur viendra parfaire le
tableau, car ce soir, c’est l’anniversaire de l’ami Junior.

Je crains que vous n’aillez envie de vous inviter et de nous rejoindre,
aussi il me paraît plus sage de fermer le journal de ce soir…

Petit journal de ce dimanche de Pâques.

Matinée passée à Tetamanu pour promener nos visiteurs, donner le petit
déjeuner des Napoléons et faire un petit tour dans la piscine, la tête sous
l’eau. J’ai retrouvé une Zaza et un Camille en pleine forme, toujours autant
au calme, dans leur petit fare-jardin au milieu du motu. Les orchidées de
Zaza sont toutes en pleine floraison et c’est vraiment très beau.

Me voilà maintenant au courant des derniers potins de Fakarava et qui sont
arrivés pendant mon absence. Rien de bien génial ou drôle, qui mérite d’être
relaté !

Transfert village dans l’après midi pour 2 partants et une bonne cargaison
d’arrivants. Nous avons quittés le village à 18H passée et c’est, enveloppés
dans une nuit noire sans lune et sous un ciel très étoilé d’une luminosité
rare, que nous sommes rentrés à la maison. J’ai retrouvé le plaisir et la
magie que procurent ces traversées de nuit, avec toutes les émotions
intenses qui en découlent. Mes arrivants étaient eux aussi sous le charme de
ce spectacle Géant. Teaki a pratiquement passé le voyage retour à regarder
l’arrière du bateau : le sillage provoqué par le kau, plein de lumières
phosphorescentes allant du bleu au jaune et même orange, dues au plancton
l’a beaucoup intrigué !

Fin de soirée passée sur ma terrasse, face au Pacifique, à rêvasser et me
poser une fois encore, toutes ces questions qui restent sans réponses.

RAS à la porte du paradis où la météo reste au beau fixe.

Impossible d’être plus régulier avec la tenue du journal ces derniers jours.
Trop de choses à faire !

Depuis hier soir, la nouvelle cuisine est opérationnelle. Nous avons préféré
attendre que Raimiti se vide un peu de visiteurs, pour prendre possession
des nouvelles installations. Le résultat est vraiment positif et je pense
que le plaisir de cuisiner va être assez motivant. Rien à voir avec notre
ex-cuisine qui fait figure de parent pauvre à coté de la nouvelle.

Mathias est arrivé hier avec des plongeurs et, un voilier est venu se mettre
au mouillage devant chez nous. Toute cette équipe est allée plonger à
Tetamanu.

Soirée très sympa avec nos hôtes et une bouteille de Margaux Château Palmer
(1996). Un vrai rêve, qui amène les étoiles à portée de main.

Petite sortie pêche palangrotte pour Teaki et moi, hier en fin d’après midi.
Si le bol d’air au grand calme du lagon fut apprécié, la visite plus que
timide des poissons n’a pas trop fait grimper le taux d’adrénaline. 3
malheureuses prises pour presque 2 heures de pêche. Du coup, ce matin, c’est
Junior qui est parti avec ses fusils harpons. Il ne devrait pas avoir
beaucoup de mal à faire mieux que nous.

Visite de Ténésol, les responsables de nos installations solaires. Tout
fonctionne à merveille et le plein d’eau distillée a été remis à niveau dans
les batteries. Nous devrions être tranquille pour les 4 prochains mois, date
de la nouvelle visite.

Mes listes de courses et de à faire s’allongent à vue d’œil, je vais aller à
Tahiti la semaine prochaine pour plusieurs jours. Trop de choses à
régulariser et comme je me méfie un peu de l’efficacité des services
administratifs, il vaut mieux prévoir large…

Mon bureau boutique est redevenu comme j’aime, après avoir fait le plein de
nouveaux trésors. De quoi faire rêver et craquer les prochaines « visiteuses
».

Rien de plus pour le moment si ce n’est que j’espère pouvoir être un peu
plus régulier avec le journal.

Le service du soir ne va pas tarder à démarrer, aussi, pas trop de temps à
perdre pour me mettre à jour des news de notre fenua.

Le temps reste au beau fixe et nos visiteurs en profitent au maximum. Irifa
beach était au programme du matin et Tetamanu avec snorkeling dans la passe
pour l’après midi. La petite équipe Franco-Chinoise-Americaine a l’air de
s’entendre pour le mieux et c’est parfait pour nous.

J’ai enfin eu le temps, ce matin, de faire un grand coup de ménage dans mon
fare chambre, qui en avait bien besoin. Même punition pour le fare « de vie
» dés que j’aurai un peu de temps libre.

J’ai aussi repris possession du local « réserve-cave et stock », où j’ai du
sévir avec des cafards qui pensaient pouvoir, à tort, s’installer
gratuitement dans des cartons. Ma liste des « prochaines courses » est
presque à jour en ce qui concerne l’alimentaire et les liquides. Reste à
faire la buanderie, l’atelier, la pharmacie et les divers ! Cela devrait
être réglé d’ici la fin de la semaine.

J’attends dans les prochains jours, un nouvel arrivage de perles venant de
la ferme de Fakarava, bien que nous n’aillions pas eu beaucoup de monde
pendant mon absence, le stock a bien baissé et il est temps de re-remplir la
salle aux trésors.

Au programme culinaire de ce soir :

Poisson cru à la Tahitienne fait par Elvina

Steak de thon (de la passe) sauce Maluha

Crème brulée, recette Junior

Elvina vient de battre le rappel au son du Pu, il est temps pour moi de vous
laisser et de faire les 45 mètres qui me séparent du restaurant.
FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2020 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public