VIDEOS

Présentation de Raimiti
&nbrsp;

Journal de Bord

Voilà enfin une journée entière passée à Raimiti. Ni village, ni sortie
bateau pour accompagner les visiteurs ici ou là. J’ai beaucoup apprécié !

Irifa beach était au programme du matin et Tetamanu à celui de l’après midi
pour nos visiteurs. C’est Francis qui a fait le chauffeur du matin et Top
Dive celui de l’après midi.

Pour finir, Francis a emmené tout ce petit monde faire une partie de
palangrotte au coucher du soleil où ils sont encore en ce moment.

Pour une fois, j’ai vraiment pu prendre le temps de m’occuper un peu de la
maison et de moi. Réfléchir à comment sera la boutique-bureau et quels
matériaux utiliser, à faire quelques photos, à penser aux travaux et
améliorations à venir et à passer un peu de temps à blablater avec nos
hôtes.

Du coté des toitures des fare récif, dés ce soir et même si le vent souffle,
les 6 fare ont chacun leur protection grillage sur la tête. Voilà une chose
à laquelle j’aurais dû penser et faire réaliser depuis longtemps.



J’ai même eu le temps de donner un prénom à chacun de nos lapins. Il y a :

Barack, le lapin noir

Anguela, la lapine qui ne veut pas se faire sauter par,

Sylvio, le lapin qui veut sauter tout le monde

Nicolas, le lapin blanc

Rachida, la lapine toujours propre sur elle

Oscar, le lapin nase

Gaston, qui sera le premier à passer à la casserole



Pour les poules, avec l’aide de Junior et Elvina, cela n’a pas été trop
difficile a trouver :

Jennifer, Britney, Parise, Angelina, Vanessa, Penelope, Cameron, Whitney,
Julia, Pamela et Tina composent notre troupe de filles choc.

Pour les canards, il faudra attendre encore un peu que nous sachions qui est
fille ou garçon ou les deux.

Vous voyez, même si nous vivons hors du monde, nous arrivons malgré tout a
nous tenir informés.



Pour clôturer cette journée assez « légère », une petite citation de Robert
Pirsig à méditer si vous en avez le temps et l’envie.

« Je ne sais pas quel avenir approche par derrière.

Mais le passé, déployé devant nous, domine tout ce qui est visible ».

Encore journée passée à la vitesse de l’éclair, incroyable ce que le temps
passe vite.

La météo est repartie vers le très couvert avec toujours, ce fort vent qui
balaye l’océan. J’ai pu faire mes transferts du jour sans me faire mouiller,
ce qui n’est déjà pas si mal : 6 partants pour 2 hollandais arrivants.
Raimiti se vide, il ne reste que 4 visiteurs pour le moment. Elvis est parti
au village pour une semaine puisqu’il ne prend jamais de congés lorsqu’il
est à Raimiti. Notre formule certainement pas « syndicalement » correcte,
arrange tout le monde alors, on applique, sans demander l’avis des instances
supérieures, bien au frais dans leurs bureaux.

Ce matin, c’est la buanderie qui a été l’objet de toute notre attention et
ce soir elle est déjà en service puisque les 2 machines à laver tournent.
Vous ne pouvez pas imaginer 2 secondes à quel point, ces locaux nous
manquaient et nous faisaient défauts. Maintenant, nous allons enfin
travailler dans des conditions très correctes où « l’à peu près » n’aura
plus aucune excuse.

Une autre partie de l’équipe coule la dalle de ma future boutique-bureau que
j’imagine déjà en service. Ceux qui ont connu Raimiti au commencement
risquent de ne plus rien reconnaître.

Courrier reçu ce matin par mail, plus que génial, de visiteurs Italiens
passés il y a un peu plus d’un an. C’est en Anglais et je ne résiste pas à
faire un coller-copier pour vous en faire profiter. Moi qui commence à avoir
la carapace blindée, je dois avouer qu’il y a des flèches d’amour qui vont
droit au cœur et celle là, en est une superbe. Dommage que certains abrutis
de « Tripadvaisoriste » n’y aient pas accès.

Dear Eric and all,



We would like to introduce you to a new little son of Raimiti. We have been
in Raimiti from 17th to 25th of October last year during our honeymoon. 9
months after Andrea Eric came to life! We have decided to name him Eric as
second name also because we wanted to give him a special wishful name,
hoping he will also be able to become a dreamer that is able to make his
dreams come true as Eric did with Raimiti.



We would like to thank you again for having built this paradise, from 12th
of July we are bringing it every moment in our heart and eyes as the most
sweet and joyful memory of our time in Polynesia with your wonderful staff.



Elisabetta and Claudio – Monza (Italy)



Comment ne pas passer une merveilleuse journée après la lecture d’un tel
courrier lu au moment du café matinal.

Le jour où les humains comprendront qu’au-delà de l’argent, du service, de
ce que l’on attend de l’autre, bien au delà des couleurs de peau, des
nationalités, des races et de ce que l’on croit ou pense, il existe………un
amour universel totalement gratuit ou chacun de nous pourrait trouver sa
plénitude et surtout « vivre » l’instant présent!

Voilà a quoi je travaille, même si je me plante encore assez souvent, mais
franchement, ça vaut le coup !
Le rédacteur en chef ainsi que toute son équipe de reporters et
journalistes sont de repos, aussi la direction du journal Raimiti est
désolée de vous annoncer qu'il faudra attendre lundi pour la prochaine
parution. Bon dimanche à tous.
Nouvelle semaine qui commence, nouvelles émotions aussi. Une semaine qui
démarre avec un changement du quotidien. C’est Junior qui s’est chargé du
transfert village pour 2 américains partants remplacés aussi sec par 2
américains arrivants.

Le boulot étant largement donné et distribué à notre équipe de Padaoines,
nous avons pu, tous, vaquer à nos diverses taches.

J’ai commencé ma journée avec pas mal de coups de téléphones en ville pour
passer les commandes du prochain Cobia qui va nous livrer directement à la
maison. Il quittera Tahiti le lundi 12 octobre pour normalement arriver le
jeudi suivant. Du carburant aux boites de petits pois en passant par les
graines des poules, sans oublier la mortadelle et le Baron d’Arignac…..tout
est commandé, il n’y a plus qu’à croiser les doigts.

Ce jour, journée un peu spéciale pour moi où j’ai fait mon premier tour
privé avec pique nique pour 2 personnes. Les autres sont allés a Tetamanu
avec Elvis pour faire une dérivante. Je suis donc parti avec le Camzaz
accompagné de Castor et de Rutu comme seconds. Le temps était assez
incertain avec du bleu, mais aussi du noir dans le ciel. Un assez fort vent
de Sud-est a un peu compliqué les choses, mais il m’en faut plus pour
commencer à stresser. Nous sommes arrivés à Tetamanu sous un superbe grain,
pluie très forte et visibilité nulle. Equipés de nos cirés, nous avons
continués direction les sables roses avec une bonne houle de travers due au
vent. Franchement, le pique nique était assez mal barré !

J’ai fini par trouver un motu pas trop compliqué d’accès, avec de jolis
bancs de sable rose. Le grain a fini par passer et laisser derrière lui un
beau ciel bleu. Le spectacle pouvait commencer. Le lagon s’est allumé pour
nous monter toutes ses couleurs et teintes différentes. Avec le vent, tout
brillait de tous les cotés et le coté vert des motu donnait encore plus
d’éclat au reste. Mes 2 « privés » étaient aux anges et ils sont allés en
promenade coté récif à la recherche de coquillages.

Castor et Rutu sont partis à la chasse aux requins et je me suis trouvé
assez seul pour allumer le feu de mon pique nique avec beaucoup de bois
mouillé autour de moi. L’expérience aidant, c’est grâce à la « Dépêche de
Tahiti » que j’ai réussi à démarrer mon feu. Il faut arrêter de critiquer
les medias, ils servent parfois a quelque chose !

Au retour de mes 2 hôtes du moment, les langoustes étaient grillées juste
comme il faut et les rougets (des pièces magnifiques) étaient cuits à point.


Non, je n’ai pas eu le temps d’aller à la pêche entre le démarrage un peu
compliqué du feu et le retour de mes visiteurs. Varo, notre dernière recrue,
sachant que j’avais un tour spécial, s’est levé a 3 heures du matin pour
profiter de la bonne marée sur le récif et a été nous cueillir 3 magnifiques
langoustes et 5 superbes rougets que j’avais planqué dans ma glacière.

Lunch pour nous 3, les fesses dans le sable, du soleil à gogo, langoustes et
rougets sur feuilles de kahaia en guise d’assiettes, avec mayonnaise maison
et pastèque pour clôturer. Le tout accompagné de Merlot Cap 270, plus
personne ne voulait partir.

Les chiens sont revenus avec 6 requins qui vont assurer le diner de ce soir
pour nos hôtes puisque tout le monde redemande du requin. Autant leur faire
plaisir !

Retour en fin de journée, les yeux de mes visiteurs brillaient presque
autant que le lagon sous le soleil. Quand je pense qu’il y en a qui ne
comprennent pas pourquoi nous sommes où nous sommes, et ce que nous y
faisons. Des journées comme celle là, me paye largement de toutes les
galères que nous avons à vivre mais le bonheur suprême est bien celui
d’avoir pu en donner aux autres.

Je joins quelques photos de cette journée.

Et bien ça y est, le ciel est bleu, le lagon étincelle de mille couleurs
et les premiers coups de soleil de nos visiteurs sont bien réels. Réveil
ce matin avec un ciel totalement dégagé et un soleil régnant en maître
dans tout ce bleu. Franchement, c’est bon !

Ma terrasse ressemblait à un étendage géant, même le matelas a eu droit
à une bonne aération et un petit coup de soleil. Il y avait des culottes
et des serviettes de bains au séchage un peu partout. La crise de manque
de place sur les étendages, pourtant nombreux était évidente !

Les canards étaient dans leur piscine très tôt ce matin et je ne sais
pas si c’est pour remercier le Dieu RA de son retour, mais les poules
nous ont offert 10 œufs.

Le vent assez fort souffle depuis hier soir du Sud-Est, ce qui rend le
lagon bien agité mais après les dernières traversées plus qu’humides de
ces derniers temps, celle de ce jour fut un vrai bonheur. Retour assez
tardif grâce à Air Tahiti. A peine le soleil couché, c’est la pleine
lune qui a pris le relais et c’était tout simplement superbe que de
casser la vague avec le R3 et faire une gerbe d’enfer dans cette lumière
irréelle du rayon de lune. Nos 4 arrivants du jour sont des Français et
je crois qu’ils correspondent assez bien au style de la maison. Je ferai
plus ample connaissance avec eux demain.

Demain samedi et dimanche, il n’y a pas de transfert au village….le
super pied pour moi. Teaki faisait un peu la « gueule » de rester au
village ce weekend et si j’avais laissé faire, il aurait bien zappé le
catéchisme de demain. En plus, c’est lui qui a été désigné pour lire un
passage de la bible à la grande messe de dimanche ; et oui, il monte en
grade !

Le Maa (repas) est prêt aussi je vous quitte jusqu'à demain.
FaLang translation system by Faboba
Copyright © 2020 Fakarava - pension RAIMITI - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public